Les kilos d’après les fêtes….et les bonnes résolutions !

Les kilos d’après les fêtes….et les bonnes résolutions !

Et voilà, janvier a pointé le bout de son nez. On s’est promis quelques bonnes résolutions comme chaque année. Et souvent on s’est dit (quand on ne s’est pas culpabilisé…) : « allez, j’ai trop mangé pendant les fêtes ! » ou « j’aurais pas dû reprendre de la bûche.. ou des verres de champagne.. ou finir les chips et les flûtes à l’apéro.. ou tout à la fois », « pas grave, je me reprendrai en main ensuite », « bah c’est Noël, faut bien se faire PLAISIR… ».

Ben mes petits lecteurs, oui et non. C’est pas tant ce que vous mangez pendant les fêtes le problème. Brrrrrr… (roulement de tambours). C’est plutôt ce que vous mangez depuis le premier janvier jusqu’au prochain Noël qu’il faudrait repenser! Et oui ! Ce n’est pas des gros repas riches et lourds à digérer, reparti sur disons, 1 semaine grosso modo, qui vont faire la différence sur votre silhouette. Si vous vous nourrissez bien toute l’année, les fêtes passeront plus facilement niveau kilos et les résolutions pourront se définir autour d’autres souhaits. Si durant 11 mois et 3 semaines, vous donnez de bons aliments à votre corps, il n’aura pas de peine à passer l’épreuve de fin d’année. Ou même, imaginons que cette période devienne facile car vous pourrez tout seul / toute seule, maîtriser les quantités et le type d’aliments que vous ingérerez. Pourquoi ? Simple question d’habitude ! Et les habitudes se créent en 3 semaines… Alors imaginez maintenant comme vous maîtriserez la technique en décembre prochain 🙂

Et puis cette notion de PLAISIR. Mangez plus, mangez encore, reprenez des chocolats, goinfrez-vous, gavez-vous car il faut savoir se faire « plaisir » en cette période (et le reste de l’année d’ailleurs) qu’ils disent. Faux ! Le plaisir c’est choisir ce qui est bon pour nous, quand nous en avons vraiment envie et pas parce qu’on l’a vu, revu et entendu dans les publicités « alléchantes ». Le plaisir ne signifie pas fondre d’envie pour des chocolats industriels à l’huile de palme, des biscuits au goût de beurre-mais-sans-beurre, des bûches surgelées de grandes surfaces…. Le tout bien additionnés de supers additifs qui vous rendront accro sans que vous vous en rendiez compte. Non, le plaisir, c’est d’aller chez un chocolatier, s’offrir quelques bouchées en vrai chocolat, qui auront été faites à la main, avec un savoir-faire et du cacao de qualité. Le plaisir, c’est d’appeler sa mère pour lui demander la recette des délicieux biscuits de notre enfance pour les cuisiner chez nous, un après-midi gris (là vous serez comme la fille dans la pub avec ses grosses chaussettes d’hiver). Le plaisir, c’est de déguster une bûche faite avec amour par le pâtissier du quartier. Vous comprenez ? Le rôle des publicitaires est de vous vendre du rêve. Votre rôle est de vous questionner. Qu’est-ce que je mange en fait ?

En voilà une bonne résolution non… ?!

Joyeuse nouvelle année 💚

You cannot do this